Les enjeux de bien communiquer dans notre société en général et dans notre vie professionnelle en particulier

Vous avez déjà été confronté à cette situation dans laquelle, face à une personne que vous rencontrez pour la première fois, vous « sentez » que le courant ne passe pas. En général, suite à ce premier ressenti, l’affaire se corse pour occuper une grande partie de votre esprit. Si bien que, durant cet échange, une seule chose va compter : la qualité de la relation qui est en jeu. Et si vous étiez face à votre prospect de l’année ? Aïe pas de chance… 

Cette situation que je viens de décrire peut se décliner de bien des manières. Que ce soit dans votre vie professionnelle ou votre vie personnelle. Les enjeux et les objectifs seront certes différents mais l’impact sur votre relation sera, de toute évidence, le même. Faut-il être fataliste pour autant ? Vous vous doutez bien que non !

Comment faire lorsque le courant ne passe pas ? Et bien, dites vous que vos efforts pour faire passer un message, créer de l’envie ou obtenir un engagement seront vains si vous ne vous attaquez pas à l’origine du problème : la communication.

Par communication, j’entends la capacité à adapter notre communication à notre interlocuteur pour optimiser la qualité du message et m’assurer que celui-ci atteint son objectif. 

Pour cela, des règles simples peuvent être mises en place :

  • L’Attitude : votre attitude doit être en phase avec votre démarche. Selon la situation qui amène votre échange, veillez à adopter la bonne attitude. Vous savez que la première impression que nous ressentons se fait dans les premières secondes d’une rencontre…. alors, mettez tous les atouts de votre côté et faites l’effort de soigner les premiers gestes (sourire, poignée de main, regard), les premiers déplacements (posture, rythme), les premiers mots (simples, directs, sincères). 
  • Adapter votre communication : pour s’adapter il faut écouter et observer ! Votre communication s’adaptera en effet plus facilement si vous tenez compte des signaux émis par votre interlocuteur. Il a besoin de temps pour s’exprimer, laissez lui le temps… le début d’entretien est plutôt formel, respecter ce formalisme…. votre interlocuteur est dynamique, il parle vite, soyez direct, concis, allez à essentiel… etc.
  • L’Ecoute active : ici encore, il s’agit d’écouter son interlocuteur, mais dans le but cette fois-ci de rendre l’échange constructif et efficace. Pour cela la règle est simple : intéressez vous à votre interlocuteur et ses propos de manière sincère. Vous verrez, ça changera tout pour vous comme pour lui. Et vous obtiendrez de bien meilleurs résultats lors de cet échange et dans votre relation commerciale en général.

Les différents aspects de la communication sont passionnants et concernent beaucoup de personnes dans nos organisations, pour ne pas dire toutes…

Si vous souhaitez avoir un aperçu des axes de travail que nous proposons sur ces sujets, je vous recommande les thématiques suivantes : Gagner en impact, La communication efficace, Créer de l’engagement.